USA : une élection démocratique ?

Le mardi 8 novembre 2022, les citoyens américains sont appelés aux urnes pour les élections de mi-mandat qui renouvellent la chambre des représentants (435 députés élus pour 2 ans) et un tiers du sénat qui compte 100 sièges attribués pour 6 ans.
La chambre des représentants et le sénat forment le Congrès qui contrôle la politique du gouvernement nommé par le président élu pour 4 ans.

Ces institutions respectent bien les principes de la démocratie. Et pourtant…

Lire la suite « USA : une élection démocratique ? »

La papesse Jeanne

D’après l’article d’Agostino Paravicini Bagliani dans la revue l’Histoire d’octobre 2022 (n° 500)

Il y eut encore un autre pseudo-pape dont on ignore le nom et les années de pontificat. C’était en effet une femme, à ce que disent les Romains, d’aspect élégant, d’une science considérable et qui simulait une conduite exemplaire. Elle se cacha sous des habits d’homme jusqu’à ce qu’elle soit élue pape. Et au cours de son pontificat, elle conçut et, alors qu’elle était enceinte, le démon révéla le fait à tous publiquement… (le franciscain d’Erfurt 1256-1261)

Lire la suite « La papesse Jeanne »

Le Coran analysé par une IA

D’après la thèse de Jean-Jacques WALTER : Le Coran révélé par la théorie des codes.

L’analyse menée par Jean-Jacques Walter arrive à des conclusions pour le moins différentes de la tradition islamique. D’après les algorithmes, le Coran n’aurait pas un auteur, mais de 30 à 50. Il aurait été conçu non pas en un jour (Nuit du Destin) ou en 22 ans (prédication de Mahomet), mais en deux siècles.

Lire la suite « Le Coran analysé par une IA »

Le miracle de San Gennaro (Naples)

D’après la conférence « MIRACLES, CROYANCES : Enquêtes géologiques » du professeur en géologie Thierry Mortier.

Trois fois par an, dans la cathédrale de Naples, l’archevêque présente les fioles contenant le sang de San Gennaro, sang qui se liquéfie devant des centaines de fidèles. Le miracle protège les Napolitains de la fureur de son encombrant voisin, le Vésuve.

Lire la suite « Le miracle de San Gennaro (Naples) »

Les reliques vues par un moine du XIIe siècle

D’après le colloque d’Henri Platelle à Boulogne sur Mer.

Nous sommes au début du XIIe siècle, vers 1110, dans la ville de Soissons, le monastère de Saint-Médard exhibe une dent du Christ. Cette relique attire beaucoup de pèlerins, d’autant plus que la rumeur rapporte plusieurs miracles.

Un moine, Guibert de Nogent, va s’offusque de ce qu’il considère comme une supercherie. Il énoncera ses arguments dans un traité sur les reliques : De pignoribus sanctorum (Des promesses des saints).

Lire la suite « Les reliques vues par un moine du XIIe siècle »

Les fesses de Dieu !

Michel Ange a osé. Au début du XVIe siècle (1508-1512), à la demande du pape Jules II, il peint les 500 m² du plafond de la Chapelle Sixtine au Vatican. Au milieu des 350 personnages, il peint plusieurs fois Dieu, et parmi ces représentations, Dieu emporté par le tourbillon de la création.

Ce n’est pas un petit détail caché dans la fresque. Le pape a dû donner son assentiment à cette représentation pour le moins incongrue et personne n’y voit un blasphème. Encore aujourd’hui, des milliers de personnes contemplent les fesses de Dieu et personne ne crie au scandale.

Dieu est à l’image de l’homme à moins que ce ne soit l’inverse : « Dieu dit : faisons l’homme à notre image, comme notre ressemblance… » (Gen. 1, 28). A la même époque, plusieurs tableaux représentent Jésus enfant, nu, et même, Jésus crucifié dans le plus simple appareil.

Quand l’impôt n’existait pas

D’après l’article de Laurent Vissière dans le périodique Historia de septembre 2022.

Jusqu’au XIVe siècle, en France, le roi devait assumer les dépenses du royaume sur sa propre fortune. Fortune qu’il faisait fructifier par les productions de ses terres, la vente de privilèges à ses vassaux, les butins de guerre… et les emprunts aux templiers, aux banquiers italiens ou juifs, rarement remboursés.

Le peuple ne payait pas d’impôt direct, il n’était sollicité qu’en quatre occasions :

  • Pour le paiement de la rançon si le roi était capturé par l’ennemi.
  • Pour l’adoubement de son fils aîné.
  • Pour le mariage de sa fille aînée.
  • Et pour le départ en croisade.

Mais un jour, tout changea.

Lire la suite « Quand l’impôt n’existait pas »

Le Vatican et la Shoah

Dans un autre article, j’ai traité de la relation ambigüe de Pie XII avec l’holocauste des Juifs.
Depuis, les archives du Vatican concernant le pontificat de Pie XII ont été mises à la disposition des historiens. On n’y apprend rien de nouveau sur Pie XII, que certains historiens appellent le « pape d’Hitler » et les milieux catholiques, le « pape des Juifs« . Rien de nouveau donc, aucun scoop.
Par contre, que de révélations sur l’entourage du pape ! Je vais suivre l’analyse de Nina Valbousquet qui a étudié les archives « organisées » sous la supervision de Joseph Ratzsinger, l’ancien pape Benoît XIV afin de « faciliter la tâche des historiens ». La conclusion de l’historienne servira de préface à mon article : « La découverte des horreurs des camps n’altéra pas la profondeur du préjugé antijuif au sein d’une partie du corps dirigeant du Vatican« .

Lire la suite « Le Vatican et la Shoah »

Attila, le fléau de Dieu

Attila est un barbare sanguinaire que Sainte-Geneviève a chassé des environs de Paris au Ve siècle et que le pape Léon a stoppé devant Rome, par la seule force de la croix et de la prière. Comme d’habitude, les légendes chrétiennes ont occulté la réalité historique en lui substituant des miracles.

Attila arrêté par le pape Léon Ier (tableau de Raphaël, musée du Vatican). Dans le ciel, apparition de Saint-Pierre et Saint-Paul).
Lire la suite « Attila, le fléau de Dieu »