Les protocoles des sages de Sion

Au début du XXe siècle, un petit livre a circulé en Europe, dénonçant les intentions des Juifs de contrôler le monde : « Les protocoles des sages de Sion« . C’est une des premières théories du complot, bien avant les réseaux sociaux. Son succès fut fulgurant et ses conséquences désastreuses.

Le sujet du livre

En 1905, paraît en Russie un petit livre détaillant 24 protocoles, 24 résolutions qu’auraient prises des « sages » juifs pour prendre le contrôle du monde avec l’aide des francs-maçons et le diriger.

Quoique pourrait le laisser penser la couverture d’une version du livre ci-dessus, les « Protocoles » ne sont pas un ramassis de poncifs au sujet des Juifs, comme l’a véhiculé l’exposition « Le Juif et la France » à Paris sous l’occupation allemande (septembre 1941 à janvier 1942). C’est un livre intelligent, très bien écrit. Goebbels, le ministre de la propagande d’Hitler, s’est dit « stupéfait par la modernité du texte et par la rigueur dans l’exposition du projet juif de domination mondiale« .

Très tôt l’authenticité du texte a été mise en doute. Aujourd’hui, la plupart des historiens l’attribuent aux services secrets du tsar, l’Okhrana. Mais dès la fin de la première guerre mondiale, il avait été traduit dans la plupart des langues.

Le contexte de la parution

Dans l’Europe de l’est, en Pologne, Ukraine ou Russie, dès qu’un enfant disparaissait, que les récoltes étaient mauvaises ou qu’une épidémie se déclarait, les Juifs étaient montrés du doigt. Ils étaient massacrés et leur biens pillés par la population chrétienne. C’étaient des pogroms, qui en russe signifie détruire ou piller.
Le dernier pogrom a eu lieu en Pologne dans la ville de Kielce en juillet 1946.

La France est divisée par l’affaire Dreyfus, une machination judiciaire qui en 1894 a fait condamner un capitaine juif, Alfred Dreyfus pour espionnage et intelligence avec l’ennemi (l’Allemagne). Il faudra le courage de l’écrivain Emile Zola, qui publia l’article « J’accuse » dans le quotidien l’Aurore, propriété de Georges Clémenceau, pour qu’il soit sorti du bagne et réhabilité en 1906, non sans difficulté : Zola a été condamné pour diffamation et a dû s’exiler. La France s’est déchirée sur cette affaire qui a pris des relents antisémites.
La dernière manifestation antijuive a été organisée à Paris en juin 1945 par des profiteurs de guerre, réunis dans deux associations. Ils s’opposaient à la restitution des biens aux Juifs. On y a entendu des slogans tels que « La France aux Français », « Mort aux Juifs » et « Les Juifs au crématoire »... un mois après la capitulation de l’Allemagne nazie !

En 1897, à Bâle s’est tenue la première réunion du congrès sioniste présidé par Théodor Hertzl (voir l’article). On a soupçonné ce congrès d’être à l’origine des « Protocoles ».

La diffusion des idées

En 1920, Le Times, le quotidien anglais de référence, jette le doute dans un article où il s’interroge sur l’authenticité du document : « Une bande de criminel ont-ils réellement élaboré pareils projets ? » Ce n’est qu’un an plus tard que le même quotidien reconnaîtra son erreur. Mais le mal était fait.

Aux États-Unis, le richissime industriel Henry Ford, un antisémite notoire, diffuse largement dans son journal le Dearborn independant les idées extraites des « Protocoles ». Ses articles seront regroupés dans un livre intitulé « Le Juif international, le principal problème mondiale » traduit en 16 langues.

Les « Protocoles » et la nazisme

Hitler a lu les « Potocoles » qu’il cite dans Mein Kampf, ce qui a conforté ses idées antisémites. Dans son discours du 30 janvier 1939 devant le Reichstag, il menace les Juifs : « Aujourd’hui, je serai encore une fois prophète : si les financiers juifs internationaux en Europe et au dehors réussissent une fois de plus à plonger les nations dans une guerre mondiale, alors, il en résultera, non pas une bolchevisation du globe, et donc la victoire de la Juiverie, mais l’annihilation de la race juive en Europe ! » Il reprend donc l’idée d’une guerre menée par les financiers juifs pour prendre le contrôle du monde.

Hitler va pourtant puiser dans les « Protocoles » une série d’idées pour établir sa dictature :

  • Le résultat justifie les moyens : si un État a deux ennemis et si il lui est permis d’employer contre l’ennemi extérieur tous les moyens de lutte sans qu’ils soient jugés immoraux, pourquoi ces mêmes mesures employées contre l’ennemi intérieur qui ruine l’ordre social et la propriété, seraient-elles illicites et immorales (protocole I).
  • La franchise et l’honnêteté sont des vices en politique (protocole I).
  • Sans le despotisme absolu, la civilisation ne peut exister (protocole I).
  • La presse sera entièrement sous notre dépendance. Nous centraliserons les informations. (protocole VII).
  • La liberté c’est le droit de faire ce que permet la loi (protocole XII).
  • La démocratie a condamné les États à la faiblesse et à l’inaction… c’est une école de discorde, d’agitations stériles des partis… (protocole X).
  • Un tiers des sujets surveillera les autres par sentiment de devoir, pour servir volontairement l’État (protocole XVII). Dans la France occupée (1940-1944), l’Administration collaborationniste a été submergée par des lettres anonymes de dénonciation.
  • Les papiers industriels (les actions) seront achetés par le gouvernement lui-même, qui de tributaire des impôts qu’il est actuellement, se transformera en prêteur par calcul (protocole XX).
  • Le chômage est la chose la plus dangereuse pour le gouvernement (protocole XXIII). Grâce au point précédent, Hitler a remis tous les Allemands au travail.
  • Afin que le peuple connaisse et aime son dirigeant, il est nécessaire qu’il s’entretienne avec son peuple sur les places publiques (protocole XXIV).

Les « Protocoles » dans le monde arabe

La première traduction arabe a été publiée au Caire en 1925, mais elle est resté marginale jusqu’en 1948, lors de la création de l’État d’Israël. Pour les pays arabes il est impensable que le nouvel État ait pu tenir tête et vaincre les pays arabes sans qu’il y ait eu un complot international.

Ce ne sont pas les « Protocoles », considérés comme authentiques dans la plupart des pays arabes, qui vont diffuser l’antisémitisme dans le monde arabe, mais les poncifs sur les Juifs qui l’accompagnent. Ainsi, plusieurs séries télévisées, caricaturant les Juifs, vont être tournées dans les pays arabes et largement diffusées, même aujourd’hui, comme « Le cavalier sans monture » (Égypte), Ash-Shafat (la Diaspora : Syrie), etc. Non seulement ces séries dénoncent un complot mondial, mais reproduisent les accusations traditionnelles comme le meurtre des enfants chrétiens pour fabriquer des matzots (pain azyme).

Et aujourd’hui : les théories du complot

Qu’en est-il aujourd’hui ? Un sondage de l’institut français IFOP sur l’adhésion aux affirmations complotistes (2019 : https://www.jean-jaures.org/publication/enquete-complotisme-2019-les-grands-enseignements/) posait la question « Il existe un complot sioniste à l’échelle mondiale« . 22% de la population sondée s’est montrée d’accord.
Dans le même ordre d’idées : « Les Illuminati sont une organisation secrète qui cherche à manipuler la population » reçoit 27% d’adhésion.

Une liste de 10 questions était posée, 28% de la population était d’accord avec au moins 4 affirmations complotistes contre 52% qui ne marquent leur accord sur aucune (35%) ou une seule proposition (17%).

Voici la liste des questions précédées du pourcentage des personnes qui y croient.

43% Le ministre de la santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au public la réalité de la nocivité des vaccins.
34% L’accident de voiture au cours de laquelle Lady Diana a perdu la vie est un assassinat politique maquillé.
27% Les Illuminati sont une organisation secrète qui cherche à manipuler la population
25% L’immigration est organisée délibérément par nos élites politiques, intellectuelles et médiatiques pour aboutir à terme au remplacement de la population européenne par une population immigrée.
23% Seule une poignée d’initiés est capable de décrypter les signes de complot qui sont inscrits sur les billets de banque, les logos des marques et les clips musicaux.
22% Il existe un complot sioniste à l’échelle mondiale
19% Le trafic de drogues international est contrôlé par la CIA
17% Le gouvernement américain a été impliqué dans la mise en oeuvre des attentats du 11 septembre.
15% Certaines traînées blanches créées par le passage des avions dans le ciel sont composées de produits chimiques délibérément répandues pour des raisons tenues secrètes.
9% Les Américains ne sont jamais allés sur la lune. La NASA a fabriqué de fausses preuves et de fausses images de l’atterrissage de la mission Appolo sur la lune.

Un commentaire sur “Les protocoles des sages de Sion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s